skip to Main Content

    Adresse

    4 rue de Champagnole
    39250 MIGNOVILLARD

    Téléphone

    03 84 51 31 02

    Courriel

    mairie@mignovillard.fr

    Crash du Mirage 2000 : levée de la zone militaire temporaire

    Entrée De L’ancienne ZMT Avant Sa Levée
    Entrée De L’ancienne ZMT Avant Sa Levée
    Les Autorités Civiles Et Militaires Ont Levé La Zone Militaire Temporaire
    Le Site Crash Du Mirage 2000D
    Entrée De L’ancienne ZMT Avant Sa Levée
    Les Autorités Civiles Et Militaires Ont Levé La Zone Militaire Temporaire
    Le Site Crash Du Mirage 2000D
    Entrée De L’ancienne ZMT Avant Sa Levée
    Les Autorités Civiles Et Militaires Ont Levé La Zone Militaire Temporaire
    Le Site Crash Du Mirage 2000D
    Entrée De L’ancienne ZMT Avant Sa Levée Les Autorités Civiles Et Militaires Ont Levé La Zone Militaire Temporaire Le Site Crash Du Mirage 2000D Entrée De L’ancienne ZMT Avant Sa Levée Les Autorités Civiles Et Militaires Ont Levé La Zone Militaire Temporaire Le Site Crash Du Mirage 2000D Entrée De L’ancienne ZMT Avant Sa Levée Les Autorités Civiles Et Militaires Ont Levé La Zone Militaire Temporaire Le Site Crash Du Mirage 2000D

    Les autorités militaires et civiles se sont réunies ce mardi 9 mars 2019, 3 mois jour pour jour après le crash du Mirage 2000 D, pour lever la zone militaire temporaire (ZMT). Cette zone avait été mise en place dès le drame pour interdire strictement l’accès à une vaste zone boisée et agricole, afin de permettre les opérations de secours, de recherche, d’enquête et de dépollution du site. La nature va désormais reprendre ses droits et il est demandé au public de respecter la quiétude de ses lieux, ainsi que la mémoire du commandant Baptiste Chirié et de la capitaine Audrey Michelon, décédés dans cette catastrophe.

    Le général de division aérienne Serge Cholley, général adjoint du territoire national et le colonel Stéphane Spet, commandant la Base aérienne 116, commandant la Base de défense Epinal-Luxeuil, ont de nouveau fait le déplacement à Mignovillard pour lever cette zone militaire temporaire, aux côtés de Jean-François Beauvois, directeur de cabinet du Préfet du Jura et de Florent Serrette, maire de Mignovillard. L’occasion de se rendre sur le site du crash pour constater le travail effectué par les moyens de l’armée pour dépolluer le secteur concerné, mais aussi pour remercier l’ensemble des équipes civiles et militaires qui se sont mobiliser depuis le 9 janvier en milieu de journée.

    Désormais, l’accès au secteur est libéré. La Commune de Mignovillard demande toutefois à chacun de respecter la quiétude des lieux. Il n’y a rien à voir et rien à chercher. Par respect pour les 2 militaires qui ont péri dans cet accident, la population est invitée à rester sur les chemins balisés. Dans le cas contraire, des mesures plus contraignantes devront être prises.

    Back To Top