skip to Main Content
andromeda_polifolia

La réserve naturelle de la Seigne des Barbouillons a été créée en 1987 sous forme de Réserve naturelle volontaire (RNV) grâce à deux propriétaires, M. Bourgeois et la Commune de Mignovillard,
conscients de l’intérêt de protéger ce site. Devenue réserve naturelle régionale (RNR), son périmètre est passé de 14,6 ha à 34,6 ha en 2014. Le 20 juillet 2015, l’association de la Seigne des Barbouillons et le Syndicat mixte des milieux aquatiques du Haut-Doubs (SMMAHD) ont été désignés co-gestionnaires.

Mieux connaître pour mieux protéger

Le plan de gestion est un outil obligatoire qui permet de définir la stratégie de gestion d’un espace naturel sur le long terme. D’une durée de 5 ans, il assure une continuité et une cohérence de la gestion dans l’espace et dans le temps. Rédigé par le SMMAHD selon la démarche d’élaboration conçue par Réserves naturelles de France, il a été soumis à l’avis du Conseil scientifique régional
du patrimoine naturel (CSRPN) et a été validé par le comité consultatif de gestion cet automne. Le Conseil régional le validera officiellement en janvier 2018 sur la base de ces avis. Il s’articule en 2 tomes.

Le tome 1 établit un diagnostic qui met en évidence les atouts et les menaces de la RNR. Ce travail fait ressortir l’existence d’une exploitation de la tourbe dès 1760 et la présence d’activités  agricoles anciennes incitant à mettre en place un réseau de drainage bien visible sur les photos aériennes à la fin des années 70. Actuellement, l’activité agricole est encore bien présente occupant 59 % du site. Les milieux naturels de la RNR se partagent entre des groupements végétaux tourbeux et des prairies agricoles plus sèches. Il est intéressant de noter que 70 % des habitats sont d’intérêt européen. Concernant les espèces, la synthèse des études menées permettent d’identifier 437 espèces dont certaines remarquables, mais la connaissance est loin d’être complète. Le drainage, certaines pratiques agricoles, le développement du Solidage (espèce exotique envahissante), les dépôts de matériaux, les prélèvements d’espèce de toute nature (chasse, ranaculture) et le changement climatique sont des facteurs qui influent sur les habitats et les espèces. De par sa surface réduite et la fragilité de ses habitats, la RNR de la Seigne des Barbouillons n’a pas vocation à accueillir le public.

Le tome 2 concerne la gestion, proprement dite, et définit un programme d’actions sur la période 2018-2022 devant répondre aux objectifs fixés par les gestionnaires au regard des enjeux écologiques identifiés. Sur la RNR, « Maintenir et restaurer la fonctionnalité des systèmes tourbeux » et « Améliorer l’état de conservation des prairies du point de vue de la faune et de la flore » sont les deux grands objectifs.

La réussite de la mise en œuvre de ce plan de gestion passe par une bonne connaissance du site (inventaires), un ancrage territorial à développer, une gouvernance à stabiliser et surtout des moyens de fonctionnement.

Back To Top