skip to Main Content

Le succès des inoculations

Séries d'articles : Jean François Xavier Girod, le médecin aux mille et une vies

Le 19 octobre 1765, c’est à Vaux-et-Chantegrue que le Dr Girod réalise ses premières inoculations. Il le rapporte lui-même dans les Affiches et Annonces de Franche-Comté : « Je fis à Vaux, près de Sainte-Marie (Abergement Ste Marie), le  premier essai sur dix enfants en présence de messieurs Favrot et Nicod père (médecins de Frasne et de Nozeroy) et avec eux le succès fi du bruit »

Il est probable que presque dans le même temps, le Dr Girod inoculera 12 enfants à Mignovillard comme Vicq D’Azir secrétaire perpétuel de la Société royale de médecine le déclara lors de son éloge en 1784 (2).

Il  parcourait inlassablement toute la province, en toutes saisons. Médecin  itinérant, il s’installait là où se déclarait le foyer épidémique, partageant les conditions de vie des habitants du lieu et veillant jusqu’à leur  guérison. Il expliquait ses méthodes, incitant parfois  les pères à inoculer eux-mêmes leurs enfants, comme le  fit Anatoille Girod, son cousin chirurgien, pour les inoculations pratiquées avec succès dans la val de Mièges. S’attachant  à parfaire les méthodes de soins, il obtint assez vite des résultats remarquables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top