skip to Main Content

    Adresse

    4 rue de Champagnole
    39250 MIGNOVILLARD

    Téléphone

    03 84 51 31 02

    Courriel

    mairie@mignovillard.fr

    Le chevalier ouvre la voie aux découvreurs

    • 27 décembre 2016

    Durant l’été 1783, il reçoit des mains de Louis XVI, ses lettres de Noblesse. Le roi a en outre décidé de l’inscrire sur la liste des futurs promus comme Chevalier du prestigieux ordre de Saint-Michel, institué par Louis XI (3).…

    Lire la suite

    L’honneur des médecins inoculateurs

    • 27 décembre 2016

    Aux attaques du Dr Bruand, Jean François Xavier Girod avait répondu : « Vous jugez bien Monsieur, je n’aurais pas suffit seul à ce travail. » Pendant plus de vingt ans, une équipe de médecins et chirurgiens (infirmiers à l’époque) vont, sous…

    Lire la suite

    La Haute-Joux en héritage

    • 27 décembre 2016

    Lors d’une épidémie dans les environs de Lons-le-Saulnier, la comtesse de Lauraguais, Elisabeth Pauline de Gand, le fait appeler au château d’Arlay pour inoculer ses enfants. L’opération se déroule très bien. La comtesse, dont les légitimes angoisses de mère sont…

    Lire la suite
    Le Temps De La Reconnaissance

    Le temps de la reconnaissance

    • 27 décembre 2016

    En mars 1776, Louis XVI, conseillé par ses médecins ordinaires, fit appel au docteur Girod, de Mignovillard, pour prévenir une épidémie aux alentours de Versailles. Bien que l’histoire mentionne aussi que le roi avait été inoculé une première fois en…

    Lire la suite

    La controverse parisienne et bisontine

    • 27 décembre 2016

    En 1763, lorsque le Dr Girod fut nommé inspecteur des épidémies, les inoculations étaient en France à peine tolérées. Souvent interdites dans les villes, elles étaient encore combattue par des ennemis acharnés et l’emprisonnement menaçait souvent les inoculateurs, relate Croullebois : « Vers…

    Lire la suite

    Le succès des inoculations

    • 27 décembre 2016

    Le 19 octobre 1765, c’est à Vaux-et-Chantegrue que le Dr Girod réalise ses premières inoculations. Il le rapporte lui-même dans les Affiches et Annonces de Franche-Comté : « Je fis à Vaux, près de Sainte-Marie (Abergement Ste Marie), le  premier essai sur dix…

    Lire la suite

    Le précurseur de la médecine préventive

    • 27 décembre 2016

    Jean François Xavier Girod choisit de former une équipe de médecins itinérants, secondés de praticiens résidents. Il leur transmet des techniques d’inoculation, apprises en Ecosse lors de ses rencontres avec les frères Sutton, d’Edimbourg. Ceux-ci sont reconnus comme les plus grands savants de…

    Lire la suite

    Le combattant de la misère et des préjugés

    • 27 décembre 2016

    « Personne ne fut plus convaincu que lui de combattre l’ignorance, source de tous les maux, répandre l’instruction, ce premier bienfait de la société, ce besoin de tous » (2). Un de ses amis de la faculté de Besançon, le docteur Claude…

    Lire la suite
    L’enfant Du Pays

    L’enfant du pays

    • 27 décembre 2016

    « Jean François Xavier Girod, 1735, fils de François Girod et de demoiselle Catherine Guidevaux, sa femme, né et baptisé le 26 du mois de septembre » en l’église Saint-Michel de Mignovillard. Sur l’acte de baptême retrouvé par Noël Grand (3) figure…

    Lire la suite
    Jean François Xavier Girod : Avant-propos

    Jean François Xavier Girod : Avant-propos

    • 27 décembre 2016

    « La vie de Jean François Xavier Girod évoque celle des héros antiques », disent ses biographes. Mais qui peut parler, ici, dans son village natal, du bienfaiteur, de l’humaniste, du médecin ? Qui se souvient, à Besançon, à Paris, du précurseur d’une…

    Lire la suite
    Back To Top